Du côté des livres — Plonger — Christophe Ono dit Biot — éditions Gallimard 2013

“Ils l’ont retrouvée comme ça. Nue et morte. Sur la plage d’un pays arabe. Avec le sel qui faisait des cristaux sur sa peau. » 

Ce roman est une histoire de transmission, de restitution d’une mère disparue à son fils. A la mort de Paz, César va raconter la femme qu’il a follement aimée à son fils Hector, afin qu’il sache d’où il vient, de quelle histoire d’amour il est le produit. En abîme, les textes antiques et les beautés du passé de l’Europe accompagnent cette transmission, comme pour renforcer l’idée de la nécessité de connaître le passé pour mieux aborder le futur. 

Mais c’est aussi l’histoire d’un amour total entre César et Paz. Paz, la photographe espagnole, nourrit de soif de rencontres, d’expériences et de voyages, tandis que César, ex-grand reporter de guerre, souhaite à l’inverse s’extraire du tumulte du monde. Lorsque Paz tombe enceinte, cette perspective l’angoisse, l’étouffe au même titre que l’Europe. Elle s’éloigne chaque jour un peu plus de César, comme obsédée par quelque chose qui lui échappe. Un jour, elle disparait, laissant son enfant et César sans véritable explication.

Ce livre est une plongée dans notre époque futile, dans la passion amoureuse, dans le beauet dans l’art.  Il est aussi le portrait d’une femme libre, flamboyante et radicale, solaire et inquiète. L’histoire d’une femme qui suffoquait en Europe et dont la condition de femme enceinte puis l’état de mère étouffaient. Mais c’est aussi le roman de la déconstruction du couple et de la paternité.

Beaucoup de critiques négatives autour de ce roman qui est pour moi un vrai coup de cœur. Touchée à vif par l’émotion et la beauté qu’il véhicule et par ce portrait de femme rebelle. Plonger laissera son empreinte en moi. 

Myriam E. Mitakos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s