L’enfant qui mesurait le monde – Metin Arditi – éditions Grasset 2016

Ce onzième roman de Metin Arditi met aux prises trois personnages, trois solitudes qui vivent à Kalamaki, une île grecque dévastée par la crise.


Il y a le petit Yannis, autiste, qui muré dans son silence, se bat pour tout, chaque jour. Compare les chiffres de la pêche, des gens attablés à la taverne, à ceux de la veille et calcule l’ordre du monde. Maraki, sa mère qui l’élève seule et qui gagne durement sa vie en pêchant à la palangre. Et enfin Eliot, architecte retraité américain, d’origine grec, qui a perdu sa fille qui poursuit le rêve de cette dernière. 

À Kalamaki, ces trois êtres vont se reconstruire en reconstruisant l’autre. Ils vont émerger de leur enfer. Eliot va se lier à Yannis, lui raconter les grands mythes de l’Antiquité, la vie des dieux, leurs passions et leurs forfaits… réussir à créer un lien, une relation qui va s’étendre à Maraki. 

Cette histoire qui se déroule dans une petite île, décrit avec justesse la crise qui traverse le pays. Les dilemmes qu’elle engendre. Un projet d’hôtel, un brin vulgaire mais séduisant du point de vue économique, va mettre la population en émoi. Et la population s’interroge. Se demande s’il ne vaudrait mieux pas construire une école Philosophique, un projet qui restaurerait l’honneur perdu du pays, un sorte de phalanstère qui réunirait de brillants sujets et les préparerait à diriger le monde?  

Ce livre dépeint la bienveillance qui unit les insulaires, qui malgré la crise ne sombrent pas dans l’aigreur et aborde le miracle et vertige que le nombre d’or peut provoquer par sa perfection sublime.

Myriam E. Mitakos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s