Du côté des livres : Carnaval Noir — Metin Arditi — Editions Grasset 2018

C’est l’histoire d’un complot, en juin 2016 un double attentat doit avoir lieu, le propos du premier à la Basilique Saint Pierre de Rome est de provoquer une panique totale qui permettra au second d’avoir lieu et de tuer le Pape. Les exécutants sont des membres de la filière libyenne de DAESH mais le commanditaire n’est pas l’État islamique mais un groupuscule d’extrême droite ayant à sa tête un évêque… Le roman commence à Venise où en janvier 2016, une jeune étudiante est retrouvée noyée dans la lagune. Elle consacrait une thèse à l’une des principales confréries du XVIe siècle, qui avait été la cible d’une série de crimes durant le Carnaval de Venise en 1575, baptisé par les historiens « Carnaval noir » A Genève, le professeur Hugues reçoit une lettre étrange… Des personnes se mettent en travers de son chemin et une série d’assassinats dont on ne comprend pas le motif sont perpétrés. Cinq siècles après le « Carnaval noir », les mêmes obscurantistes qui croyaient faire le bien en semant la terreur agissent. Bénédict Hugues, professeur de latin à l’université de Genève, parviendra-t-il à déjouer la machination ourdie par cette alliance contre-nature ?

La narration du roman est efficace, on entre facilement dedans et les pages se tournent facilement. On reconnaît les qualités de conteur incontestables de Metin Arditi qui nous entraîne dans une intrigue haletante qui traverse les siècles. En outre, l’érudition religieuse et historique de l’auteur donne du poids au roman. Tout était là pour me happer, mais pourtant au milieu du livre quelque chose m’a stoppée, agacée. Peut-être était-ce la trame narrative déjà exploitée par Dan Brown, si mal exploitée dans ce livre ? Ou bien les personnages manquants de profondeur ? Ou encore l’accumulation de chapitres qui alourdissait l’action ? Dommage, ce roman d’aventures me laisse un goût mitigé, alors que j’avais adoré de cet auteur « L’enfant qui mesurait le monde ».

Cependant, j’en recommande la lecture aux amateurs de thriller ésotériques sur fond de conjurations historiques. 

Myriam E. Mitakos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s