Du côté des Livres : My absolute Darling – Gabriel Tallent — éditions Gallmeister 2018


My absolute darling est un premier roman aux personnages complexes et ambigus, un roman sur la violence, la noirceur de l’âme humaine, le survivalisme et la prolifération des armes aux Etats-Unis. Mais surtout c’est l’histoire d’une jeune fille Julia dépossédée de son prénom par son père pour être tour à tour Turtle, Croquette ou My absolute darling. Ce roman raconte l’histoire de cette jeune fille orpheline de mère, élevée comme une enfant sauvage par son père Martin : écologiste, survivaliste, fin connaisseur de Marc-Aurèle et de philosophes, oscillant entre la gentillesse et la cruauté, la tendresse et la haine, les mots doux et les insultes. Ce père incestueux lui apprend le maniement des armes, la rudesse de la vie, prône la fin imminente du monde, la maltraite et abuse d’elle. L’auteur a voulu démontrer à travers ce personnage ambivalent, ni psychopathe ni sociopathe (ce qui pourrait en excuser son comportement) que la violence est perpétuée par des êtres humains et non par des monstres. Il a voulu démontrer que l’être humain peut accepter toutes les abominations sous le principe de l’amour, il a voulu montrer que faute d’avoir d’autres repères que ceux de Martin, Turtle subit. Son chemin va pourtant croiser quelques Samaritains salvateurs – Anna sa professeure, son grand-père, Caroline une ancienne amie de sa mère… – Mais ces derniers ne font pas le poids face à Martin qui veille à tout et à Turtle qui n’est pas prête. 

Il faudra attendre que l’abominable, l’indicible monte encore plus en puissance pour que le déclic se fasse. Il faudra juste que Turtle découvre – avec Jacob et Brett rencontrés par hasard – qu’il y a une autre vie ailleurs. Il faudra juste que Cayenne entre dans sa vie, pour lui redonner du sens et quelqu’un qui ait réellement besoin d’elle et de sa protection.

Ce livre inquiétant et dérangeant raconte le combat de Turtle pour préserver son âme.

Ce que j’ai adoré avant tout dans ce roman : ce sont les cadres et l’atmosphère J’ai adoré la manière dont l’auteur décrit le lieu où se déroule une grande partie de sa fiction, la bicoque quasi délabrée, perchée sur une falaise, éloignée de la plage entourée par une jungle de sumacs et de marécages. J’ai été médusée par la maîtrise parfaite de Gabriel Tallent pour évoquer les paysages, la flore, et la faune qui servent l’intrigue. 

L’héroïne évolue dans un environnement inquiétant, une nature sauvage dont elle connaît aussi bien les tracés que les plantes et les animaux qui l’habitent. Ce cadre symbolique renforce l’atmosphère anxiogène qui monte au fil des pages. Le vocabulaire utilisé aussi épouse l’intrigue, l’auteur change de registre et de style tout au long du roman pour mieux nous faire adhérer aux personnages et à leurs psychologies. 

Les monologues intérieurs de Turtle pointent son ambivalence, montre à quel point elle est constamment déchirée entre son amour filial qui lui fait accepter l’innommable et son irrépressible besoin d’émancipation.

One Reply to “Du côté des Livres : My absolute Darling – Gabriel Tallent — éditions Gallmeister 2018”

Répondre à pandalaveur Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s