Du coté des livres : L’hiver du mécontentement —  Thomas B. Reverdy Editions Flammarion 2018

L'hiver du mécontentement par Reverdy
 
Dans ce roman, Candice a 20 ans. Elle livre, à vélo, des plis et des colis, pour payer ses cours de théâtre. Le lecteur la suit à travers Londres, obstruée de poubelles à l’abandon, congestionnée par les embouteillages, conséquences de la grève des transports. Car cet « hiver du mécontentement » est ¬celui de 1978-79, moment charnière où l’Angleterre de l’Empire et de l’après-guerre va basculer dans la crise. Puis dans la société mondialisée, dominée par la finance, celle des « livreurs de repas à vélo et des stagiaires de longue durée » dont Margaret Thatcher sera une accoucheuse acharnée. Son parcours à vélo dessine une géographie ¬urbaine, sociale, économique de ¬l’Angleterre, dont les bouleversements sont à l’origine du monde dans lequel nous vivons. C’est le Sun, journal populaire, qui baptisa ce moment « l’hiver du mécontentement », en référence aux premiers mots que prononce ¬Richard III dans la pièce de Shakespeare. Et c’est cette pièce que répète Candice, le soir. Elle y joue le rôle de Richard III et son personnage la hante, nourrit sa réflexion sur le pouvoir et sa conquête. A travers ses yeux, le lecteur prend la mesure de l’ascension de la Dame de fer. Une play-liste de l’époque accompagne le roman, et crée une synesthésie entre les mots et les mélodies, réveille la mémoire, resitue une époque. Face à l’hiver qui vient, Candice représente la jeunesse, la promesse, l’espérance du printemps. « La bataille ne fait que commencer. »
 
Si j’ai aimé cette histoire qui nous plonge dans cette période noire qu’a vécu la Grande-Bretagne à l’hiver 1978-1979, je me suis souvent sentie comme la narratrice  » j’attendais que quelque chose se passe » … et j’attends encore. Si l’idée de l’auteur de nous interroger sur la notion de « pouvoir » à travers le prisme de la pièce de Shakespeare est intéressante, l’histoire manque de sel. Toutefois, c’est un beau texte plaçant les époques en abîme.
Myriam E.Mitakos

One Reply to “Du coté des livres : L’hiver du mécontentement —  Thomas B. Reverdy Editions Flammarion 2018”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s