Du côté des livres : La septième fonction du langage – Laurent Binet – Grasset – 2015

51nt06mzjl-_sx195_

L’intrigue du dernier roman de Laurent Binet est réjouissante : Roland Barthes, célèbre sémiologue français, est assassiné, renversé par une camionnette le 25 février 1980, en sortant d’un déjeuner avec François Mitterrand. La raison de ce meurtre est la suivante: Barthes détient à ce moment-là un document qui pourrait changer les fondements du langage et devenir un formidable outil de pouvoir, il s’agit de la septième fonction du langage définie par Jakobson, autre linguiste réputé. Une enquête menée par un duo improbable et une course-poursuite infernale s’engagent entre Paris, Bologne et Venise … Voilà un pastiche hilarant du roman policier qui ondule entre érudition et film loufoque, un polar déjanté où Barthes se fait assassiner, Derrida dévorer par un chien, Sollers émasculer … Que dire de ce roman où la réalité côtoie la fiction et où le héros interroge le romancier sur son devenir ? Ma lecture aura oscillé entre enthousiasme et irritation. En effet j’ai été convaincue par l’intelligence de l’auteur et par son style mais parfois ennuyée par les longues insertions de cours sur la sémiologie et par son insistance sur les travers de l’intelligentsia des années 70-80.

Myriam E. Mitakos copyright tous droits réservés.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s